Trois variétés de céleris complémentaires

Céleri rave, céleri à côtes et céleri à couper

Il est possible de réaliser ses propres semis de céleris, avec un peu de patience, car la germination est longue.
Le céleri-rave monarche donne, en plus du rave, les feuilles les plus aromatiques, alors que le céleri à côte violet l’est un peu moins.
Le céleri à couper est le moins aromatique des trois (mais ici, on dit qu’il est très aromatique!). Il offre cependant l’avantage d’être plus résistant à la septoriose, puisqu’il peut repousser.
Le céleri-rave monarche a de plus larges feuilles et des côtes plus dures, qui peuvent se crevasser et tomber (on en voit quelques unes sur le bord sur la photo ci-dessous)

Céleri-rave monarche

Le céleri à côtes produit des tiges plus tendres, mais elles peuvent devenir plus ligneuses aussi.

Le céleri à couper produit de nombreuses tiges, plus fines, que l’on peut récolter toute l’année. Il est sujet aux ravages par le campagnol, comme décrit ici.

Les trois céleris sont relativement préservés des ravages par les gastéropodes (ainsi que par leurs larves semble-t-il) et les lapins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

73 − = 69